Votre diabète et l'hémoglobine glyquée

Publié le 20 Décembre 2012

Votre diabète et l'hémoglobine glyquée

Lorsque le médecin regarde l'analyse trimestrielle du patient diabétique, il se polarise sur l'hémoglobine glyquée ou hémoglobine glycosylée ou HBA1C et regarde peu le taux de sucre à jeun (glycémie).

Oui le médecin que je suis préfère voir sur la même prise de sang une HBA1C inférieure à 6.5% et une glycémie à jeun à 1.70 g/L plutôt qu'une glycémie idéale à 1 et une hémoglobine glyquée supérieure à 7.5%... (Bon, si les deux sont dans les normes c'est encore mieux)

C'est logique. Pour faire simple, Le diabète, les toubibs ne l'aiment pas pour plein de raisons, mais surtout parce que de façon silencieuse il dépose sur différents organes du sucre. Ce sont ces dépôts réguliers, chroniques qui finissent pas fatiguer, user, altérer ces organes... la rétine, les nerfs, les vaisseaux, les reins, le cœur, la peau...

Le globule rouge a une durée de vie de 120 jours, et c'est lui qu'on étudie lorsque l 'on dose l'HBA1C. Ainsi, si l'HBA1C est élevée, alors il y a eu beaucoup (ou souvent) de dépôts sucrés pendant les 120 jours précedents... et on peut extrapoller, ce qui s'est déposé sur ces globules rouges, s'est aussi probablement déposé sur les autres organes. Pour simplifier encore plus, l'HBA1C = la moyenne des glycémies sur un trimestre.

Donc pour juger du traitement éventuel, de la qualité du régime alimentaire, il vaut mieux analyser ce qui s 'est passé depuis 120 jours, et regarder l'éventuel carnet de diabète avec les multiples mesures faites, sans se polariser sur l'unique glycémie de la prise de sang qui n'est qu'une mesure ponctuelle.

Ainsi si votre HBA1C est normale, il y a de fortes chances que le trio régime alimentaire / Activités physiques/ Traitement soit reconduit, sauf effets secondaires ou mauvaise tolérance du traitement.

Cet article est volontairement simpliste, et peut servir de base au dialogue à venir avec votre médecin.

Ci dessous la vidéo de l'assoication française des diabétiques, extraite de son site.

Dr F Dussauze

médecin généraliste 92 1 14562 9

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée.

Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge

Rédigé par Dr Frédéric Dussauze

Publié dans #Diabète, #Analyses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :