Vertiges ? Oreille interne ? Tension ?

Publié le 29 Novembre 2012

Vertiges ? Oreille interne ? Tension ?

Docteur, j'ai des vertiges....


Ce matin je me suis levé un peu brutalement de mon lit, et j 'ai senti comme ma tête vide et l 'impression que j allais tomber, j'ai tenté de résister mais j 'ai fini par me rallonger et le malaise a cédé très rapidement. Est ce un vertige d 'origine ORL? Dois je contacter en urgence mon ORL ?

J ai une tension naturellement basse et je n'ai pas bien dormi cette nuit... un peu stressé... et je fais un régime.

Pourriez vous m'orienter ?



Ces exemples sont inspirés de nombreuses questions réelles de patients mais volontairement compilées et remaniées. Toute ressemblance avec un cas réel, ou concernant une personne connue serait purement fortuite.

( Remaniées avec protection du secret médical )




Si les sensations ressentis sont des "vertiges" sans réelle impression que les objets se déplacent autour de vous, avec impression de "partir", de "tomber dans les pommes" avec parfois tête lourde ou champ visuel rétréci ou jambes en coton,
au passage de la position debout ou après être resté longtemps debout
on pourrait alors évoquer une hypotension orthostatique, une baisse de tension en position verticale.
Cela peut être aussi favorisé par une situation de stress ou d'environnement chaud, de présence de varices, d'une fatigue préalable, d'une anémie, une grossesse, une hypoglycémie, un déficit en magnésium, une fièvre, une gastro entérite, une mauvaise digestion, etc.. ... liste non exhaustive


...on parle alors de réaction vagale (le nerf vague est le nerf parasympathique qui lorsque stimulé, provoque une baisse du rythme cardiaque, une baisse de tension, une nausée, une pâleur)


si la baisse de tension dans ce contexte vagal et /ou orthostatique persiste, une perte de connaissance est possible. Le plus souvent l'action préventive ou curatrice est de s'allonger, et de surélever les jambes par une tierce personne ou sur un meuble... le sang n'a alors plus besoin d'une pression artérielle normale pour couler vers le cerveau...


bien entendu seul le médecin peut par son examen et son interrogatoire confirmer le diagnostic et si nécessaire faire des recherches pour en chercher la cause.
Mais ces symptomes ne sont pas considérés comme des vertiges "'vrais" par les médecins.




Un exemple de vertige "vrai" :





si le vertige dure quelques secondes avec l'impression que tout tourne autour, à certains changements de position de la tête alors il peut s'agir d'un vertige paroxystique bénin

Qu'est-ce qu'un vertige paroxystique positionnel bénin ?


Un vertige ( "vrai") se définit comme une sensation erronée de mouvement : le sujet a l'impression que l'espace environnant se déplace (le plus souvent tourne) autour de lui, ou que lui-même se déplace dans un environnement fixe (comme une toupie).


Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est une des causes les plus fréquentes de vertiges, il représente environ 25 à 35 % des causes de vertiges.


Le VPPB est un peu plus fréquent chez la femme. Il peut survenir à tout âge.
Le VPPB est dû au détachement de petits cristaux dans les canaux semi circulaires de l oreille interne, qui vont se déplacer dans les liquides de ces canaux et déclencher le vertige lors de certains mouvements correspondant au canal concerné.


Le tableau typique :
Le patient rapporte la survenue d’un vertige rotatoire, intense, bref (quelques secondes), déclenché par un mouvement brusque de la tête (ce mouvement est habituellement toujours le même) et se reproduisant lors du retour à la position initiale. Typiquement, ce vertige survient chez un sujet allongé au lit lorsqu'il se tourne d'un côté. En dehors de cette situation déclenchante le patient ne ressent classiquement aucun trouble. Mais dans certains cas,lorsque les crises se répètent une impression de fond instable peut être ressenti.


Quelle est l'évolution d'un vertige paroxystique positionnel bénin ?
En l’absence de traitement l’évolution se fait par crises qui se répètent sur une période de quelques semaines. Progressivement les crises deviennent moins intenses et moins fréquentes (phénomène d’épuisement), jusqu'à disparition. Très rarement les crises peuvent devenir très proches dans le temps et réalisant un état de mal vertigineux.
Un traitement par manoeuvre peut être fait chez son médecin ou un spécialiste ORL, ou un kinésthérapeuthe rodé à cet exercice que vous conseillera votre médecin.


Ce n est qu un exemple,


Il existe d 'autres causes de vertiges vrais..
Selon les recommandations du Conseil de l'Ordre des médecins, l'information
ou le conseil en ligne ne sont pas des consultations médicales et ne doivent
exonérer ni le médecin ni le patient d'une véritable consultation avec une
anamnèse et un examen clinique qui seuls peuvent permettre d'aboutir à un
diagnostic et à une prescription.
Cordialement,

Docteur Frédéric Dussauze
Médecine générale - 92 1 14562 9Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée.

Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

Rédigé par Dr Frédéric Dussauze

Publié dans #Vertiges

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

naima 07/01/2014 18:28

vous. savez dr j'ai subi la meme chose, vertige en changement de ma position *tete*. mais le probléme c'est que je n'entend rien par mon oreille droit? combien de temps me faudra pour retourner à mon état normal