Lettre ouverte à Monsieur Flaysakier

Publié le 15 Février 2013

Comme il est difficile de faire passer des messages en quelques minutes…

Si votre billet d’hier sur votre blog, sur l’importance de « raison garder » est bien fait. http://www.docteurjd.com/2013/02/13/exces-de-cholesterol-faut-il-sonner-les-statines/

, votre passage TV d’hier, 14 février au 20H00 de France 2 est sans doute plus critiquable.

Certes il peut être utile de signaler les erreurs et inciter les médecins et les patients à la prudence, et nous ne devons pas nous voiler la face, accepter les critiques justes.

Sans reprendre l’exemple cité hier dans votre reportage, il est semble t il notoire que des excès sont parfois faits, ( exemple le dépistage de la prostate : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1238094/depistage-du-cancer-de-la-prostate-par-dosage-du-psa-interet-non-demontre-chez-les-hommes-presentant-des-facteurs-de-risque)

Même si il est clair qu’il y a une obligation de moyens pour le médecin et que cela pourrait biaiser potentiellement les prises en charge, pour la majorité des médecins le "primum non nocere" prime, et le dialogue médecin-patient permet le plus souvent d’éviter des examens dangereux et inutiles...

J'ai regardé et écouté votre intervention, sur le plan personnel je n’ai pas apprécié l’amalgame fait, voire le jugement extrêmement négatif posé sur la profession médicale, mais peu importe, la compassion pour l’exemple humain présenté en préambule l'a largement emporté sur mon réflexe corporatiste.

Mais depuis ce matin, le retour que j'ai de mes patients m’incite à vous proposer de donner si possible des explications complémentaires à cette intervention TV, car ce qu’ils en ont retenu sur la sécurité médicale, les médecins, me parait inadapté, contre productif, voire dangereux pour certaines prises en charge.

Si je pouvais continuer à surveiller sur analyse sanguine l’inr de mes patients pour leur bien, et éviter de graves complications, sans qu’ils aient la peur inadaptée d’avoir une anémie, ça serait bien…

« Primun non nocere » avez-vous dit ? J'imagine que vous l'appliquez aussi à vos interventions journalistiques... en l'occurence hier peut être était ce perfectible...mais chacun son métier...

Je le conçois, vu le temps imparti, l’exercice était difficile.

Ainsi, pour les patients, les malades , une mise au point ou une explication de texte, un complément est sans doute utile. Sur votre blog ?

Merci pour nos patients

Cordialement

F Dussauze

Mise à jour du 15 : je découvre ce soir sur le réseau twitter des comportements insultants et anonymes qui sont scandaleux et qui polluent le débat et pour lesquels ma lettre ouverte a été détournée, propos que je condamne.

Je ne fais partie d'aucun syndicat.

Ma démarche se veut positive et respectueuse.

Rédigé par Dr Frédéric Dussauze

Publié dans #controverses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

de sousa elisabeth 17/02/2013 23:28

" Aï..la télé..quelle boite magique et terrible...tous les soirs, le journal télévisé rentre chez nous, s'invite au dîner, sans crier gare..nous informe et nous influence...mais comment ça se passe :
dés le matin, en conf de redac, redacteurs en chefs, journalistes et techniciens se reunissent pour organiser la grand-messe du 20 h (tout est dit!). 40 minutes ou l'on va informer tant bien que mal...du Mali aux dernières inovations technologiques..de la catastrophe naturelle à perpette les alouettes... à la plus récente avancée scientifique...enfin bref..décortiquer notre société avec 1 minutes 30 secondes par sujets : Pas sur d'avoir le temps de tout expliquer...pas sur non plus...que toutes les perspectives soient abordées..chaque journaliste convient avec le rédac chef de son angle et part en tournage..à son retour, montage bouclé, texte enregistré, il faut trouver vite fait, des accroches percutantes comprises par tous, du maçon à l'ingenieur, du manuel à l'intellectuel..des formules choc en plateau..qui vont informer... mais seront la aussi, pour contrecarrer l'audience de la chaine d'en face...quitte a généraliser a outrance..
aï.. concurence quand tu nous tiens ...bien sur que Mr Flaysakier, medecin et redac chef adjoint sait que les caisses de l'etat sont vides et que la secu a un trou abyssal...bien sur qu'il ya des patients qui veulent être rassuré..mais ce qui est tout aussi vrai c'est que " tous" les medecins ne veulent pas faire du chiffre à tout prix...que la plus part vont au charbon tous les jours, qu'ils nous informent, nous expliquent avec bienveillance..alors voila ce que j'en pense : certes le journal télévisé est une grand-messe cathodique...mais toutes les paroles ne sont pas forcément... d"Evangile"

Ignatow 15/02/2013 19:20

Vous êtes bien gentil, Docteur et Confrère Dussauze, c'est avec ce type de raisonnements niaiseux qu'on se fait trimbaler depuis 30 ans. Je n'ai rien contre vous, bien entendu, mais s'il vous plaît, allez voir chez ufml.fr, pour entendre un autre son de cloche.

delandre 15/02/2013 18:06

Merci Docteur Dussauze. Il est grand temps de se mobiliser face aux attaques médiatiques répétées envers la profession. Elles ont un but : brosser un sale portrait de la médecine pour la population générale pour faire passer toutes les vacheries qui vont dézinguer la profession : avenant8, maisons de santé ARS, projet loi 296 sur les réseaux de soins... Le pays est en faillite et les politiques sont prets a s'asseoir sur les principes démocratiques. Je vois que certains confrères comme le Dr Flaykasier (qui ne pratique pas et veut donner la bonne parole) sont prets eux à bafouer la déontologie, et medicale et journalistique. Quelles sont les sources de mr flaykasier qui lui permettent d'établir son constat ? les SOURCES flaykasier.

philippe delandre, jeune MG s1 rural. délégué départemental UFML maine et loire 49.