La maison de retraite de Chaville, sous les nuages ?

Publié le 10 Janvier 2013

La maison de retraite de Chaville, sous les nuages ?

Quelle tempête médiatique ! Que de publications ! Que de déclarations ! Journalistes, ministres, médecins, patients, familles, associations, radio, télé, blogs, twitter, FB...

On s'offusque contre la direction, on s'indigne devant le placement, on s'interroge sur le rôle des enfants...

Comme tout un chacun j'ai été surpris, et probablement choqué par les premières informations partielles que j'ai reçues.

D'abord surpris car c'est tellement loin de ce dont je suis témoin lors de mon passage quasi hebdomadaire dans cette maison.

Choqué, sans parler de ce cas particulier, c'est viscéralement inacceptable d'imaginer qu'un(e) honorable "ancien(ne)", dépendant(e), affaibli(e) ou fragilisé(e) puisse subir ce type de situation, en tout cas telle qu’elle a été décrite, et ce, sans préjuger des responsabilités des uns et ou des autres.

Cela aura eu le mérite de faire un point au niveau national. De faire parler les politiques comme les familles...Quelles sont les obligations légales des enfants ? Les obligations légales des maisons de retraite ? Que doit faire la Société ? Quelles sont les mesures de sauvegarde ? Quelles sont obligations humaines, morales ? C’est tout un débat, et je n ‘ai pas la prétention d’apporter des solutions, et ce n’est pas l’objet de ce billet…

Ce que je souhaite ici, c’est apporter mon témoignage, à mon humble niveau : Je vais à la maison Beausoleil de Chaville quasiment toutes les semaines, depuis quelques années. J'ai parfois entendu des critiques de patients, ou de famille... parfois... mais n’est ce pas inévitable… « c’est pas assez salé, ...c’est trop salé,... ils sont venus faire ma toilette trop tôt,... trop tard… »...PARFOIS...

MAIS depuis des années j'y ai surtout partagé le travail des soignants... j'y ai vu beaucoup d'humanité, d'abnégation, de professionnalisme, de courage, d'humilité, d'accompagnements respectueux et dans la dignité de fins de vie, des hospitalisations évitées, de l'écoute, du respect...

J'ai un peu d'expérience en tant que médecin généraliste des maisons de retraites, des services hospitaliers, j 'ai un peu d'expérience après avoir travaillé quelques semaines comme infirmier dans une maison de retraite de province très excentrée, j'ai un peu d'expérience en tant que patient hospitalisé, j'ai un peu d'expérience en tant que famille-descendance...

Le travail des soignants dans cette maison est de très bonne qualité, et cette équipe ne mérite pas d'être entachée par cet événement regrettable qui fait l'objet d'une enquête.

Mardi matin, quelques heures après ce début de tempête, les patients que j'y ai vus étaient sereins, bien entourés, et les soignants toujours aussi humains et rigoureux ... bravo...

Citation :« If you're going through hell, keep going ». Winston Churchill

Dr F.Dussauze

Déclaration de conflit d'interêt : je visite dans cet établissement les patients qui m'ont choisi comme médecin traitant. Mon activité y est libérale, le patient me règle directement, je n'ai pas signé de contrat avec la maison.

Crédit photo : journal l'express

Rédigé par Dr Frédéric Dussauze

Publié dans #humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article